Mezzanine : optimisez l’espace

Vous manquez d’espace au sol ? Puisqu’il est impossible de pousser les murs, pourquoi ne pas prendre de la hauteur ? Avec une mezzanine, votre logement change de dimension. Permettant d’augmenter la surface de vie, la mezzanine est l’une des réponses à votre quête d’espace !

Avec l’évolution du prix de l’immobilier, le moindre mètre carré gagné constitue une opportunité de valoriser votre bien et de vous octroyer un confort de vie amélioré.

Le principe de la mezzanine est simple : libérer de l’espace au sol, coloniser la hauteur sous plafond pour gagner de l’espace. Libérer de l’espace au sol dans une chambre d’enfants, créer un « coin » télévision dans le salon ou un « coin » bureau, augmenter la surface de couchage de la chambre d’amis… la solution mezzanine est en vogue, mais avant de vous lancer dans un tel projet posez-vous quelques questions préalables !

Sommaire

Etudier la faisabilité
Définir la fonction de la mezzanine
Concevoir la structure
Veiller à la portance
Penser à la circulation de l’air
Prévoir l’accès à la partie supérieure
Respecter la réglementation en vigueur

Étudier la faisabilité

Avant de vous lancer à corps perdu dans un projet de création de mezzanine, soyez pragmatique. Deux conditions techniques vont conditionner la faisabilité de votre projet :

  • La hauteur sous plafond

Créer un espace supplémentaire au sein d’une même pièce ne doit pas se faire au détriment de l’espace de vie initial. Il faut, en effet, que vous disposiez d’une hauteur sous plafond suffisante pour que la mezzanine n’étouffe pas la pièce.

De la même façon, il faut que cette hauteur permette une utilisation appropriée de la mezzanine.

Dans tous les cas, l’on considère qu’une fois la mezzanine en place, l’espace principal doit encore afficher une hauteur minimale sous plafond de 2,20m. En-dessous de ce seuil, malgré le gain de surface utile, vous souffrirez d’une certaine sensation d’étouffement.

  • La solidité du plancher

Le fait de créer une mezzanine a forcément une incidence sur le poids que le plancher initial, ainsi que les parois, devront supporter. Entre la mezzanine elle-même et son ameublement potentiel, la charge va augmenter considérablement.

Assurez-vous que la répartition, la fixation et la structure soient en mesure de supporter le poids des meubles et équipements qu’elle accueillera, voire du supplément d’habitants qu’elle autorisera.

Définir la fonction de la mezzanine

Lorsque vous vous êtes assuré que la résistance à la charge et la hauteur sous plafond étaient compatibles avec votre projet, interrogez-vous sur la fonction de la partie supérieure de l’espace que vous vous apprêtez à créer.

Pour des raisons de circulation (des personnes) et de sensation d’étouffement, veillez à ce que l’espace dispose d’une hauteur suffisante par rapport à sa fonction.

  • Créer un espace bureau

Dans ce cas de figure, il faudra que la mezzanine affiche au minimum une hauteur de 1,80 m. En-dessous de ce seuil, même assis à une table de travail, l’usager de la pièce ressentira une sensation d’écrasement.

Bien entendu, un espace bureau pour les tout-petits nécessite moins de hauteur que pour les adultes… Mais n’oubliez pas que les enfants grandissent vite !

  • Créer un espace couchage

Pour un simple coin couchage, 1,20m est la barrière limite inférieure, ne serait-ce que pour laisser la possibilité de s’asseoir (sinon gare aux bosses en cas de réveil brutal).

Concevoir la structure

Une mezzanine est essentiellement constituée d’un plancher supporté par des poutres qui sont, soit supportées par les parois verticales, soit reposent sur une structure posée sur le plancher dans le cas où les cloisons ne sont pas assez solides.

Une fois que vous vous êtes assuré que les pré-requis sont acquis, vous pourrez choisir formes et matériaux comme le système d’accroche ou de support.

Vous devrez aussi prévoir une protection contre les chutes avec une rambarde d’au moins 1 m de haut dont l’espacement entre barreaux est réglementé. Pour cette étape, le conseil et la réalisation par un professionnel de l’aménagement intérieur vous épargneront bien des déboires. Il saura vous conseiller la meilleure solution en fonction de la configuration de l’espace.

Veiller à la portance

Selon la configuration de votre pièce, la création de la mezzanine peut impliquer le recours à des poteaux, éventuellement au milieu de la pièce, si la mezzanine est d’une dimension importante.

En effet, si la pièce est de grande longueur, des problématiques de portance peuvent se poser. Dans certains cas, on pourra envisager le recours à des poutrelles métalliques (IPN) qui vous épargneront l’intégration de poteaux ou piliers de soutènement.

Penser à la circulation de l’air

Par ailleurs, la pièce que vous aménagez doit être d’une part éclairée, d’autre part aérée. Il faut donc laisser l’espace d’ouverture des fenêtres et des portes de communication libre.

N’oubliez pas que la chaleur monte et que, par conséquent, il fera toujours plus chaud dans la mezzanine que dans la partie inférieure de la pièce. Un phénomène à prendre en compte notamment dans le cas du couchage.

Prévoir l’accès à la partie supérieure

N’oubliez pas, enfin, que vous devez accéder à votre nouvel espace et qu’il est impératif de prévoir l’emplacement d’un escalier adapté à ceux qui devront monter.

De l’échelle droite, dite de meunier, à l’escalier à vis, il en existe différents modèles à choisir aussi en fonction de vos goûts et de votre intérieur. Pour en savoir plus, consultez notre fiche pratique un escalier en intérieur.

Respecter la réglementation en vigueur

Enfin, il existe des contraintes et des obligations légales.

Si vous êtes en copropriété, l’installation de votre mezzanine augmente votre surface habitable et donc votre quote-part dans les charges. Pour la même raison vous devrez en faire la déclaration à l’administration fiscale car cette addition a un impact sur vos impôts locaux.

Actualités

Contactez QUALIBAT 

Les champs marqués d'une * sont requis.
* Mentions obligatoires